Totem Poles, Christmas Trees and Obelisks

Mâts de totems, arbres de Noël et obélisques Partie 2


Totem Poles, Christmas Trees and Obelisks
Passage de la Torah NOACH – Bereshet (Deutéronome) 6:9–11:32

« Tu ne te planteras pas de poteau d’Ashérah, de quelque bois que ce soit, à côté de l’autel d’Adonaï ton Dieu que tu te feras. Tu ne te dresseras pas non plus un pilier, car Adonaï ton Dieu déteste cela. » Deutéronome 16:21-22 TLV

Shabbat Shalom, cher bien-aimé !

Suite de Mâts totémiques, arbres de Noël et obélisques – Partie 1

Un poteau d’Ashérah est un arbre ou un poteau sacré qui se trouvait près des lieux de culte cananéens pour honorer la déesse mère ougaritique Ashérah, consort d’El. La relation entre les références littéraires à une ashère et les découvertes archéologiques de figurines de piliers judéens a engendré une littérature de débat. (Wikipedia)

L’origine de la tradition de l’arbre de Noël

Le culte d’Ashéra de History.com :

C’est en Allemagne que la tradition de l’arbre de Noël telle que nous la connaissons aujourd’hui est née au XVIe siècle, lorsque des chrétiens fervents ont apporté des arbres décorés dans leurs maisons. Certains construisaient des pyramides de Noël en bois et les décoraient avec des conifères et des bougies si le bois était rare. Une croyance largement répandue veut que Martin Luther, le réformateur protestant du XVIe siècle, ait été le premier à ajouter des bougies allumées à un arbre. Un soir d’hiver, alors qu’il se dirigeait vers sa maison pour composer un sermon, il a été impressionné par la brillance des étoiles scintillant au milieu des conifères. Pour faire revivre cette scène à sa famille, il a érigé un arbre dans la pièce principale et a placé des bougies allumées dans ses branches. Histoire.com

Totem Poles, Christmas Trees and Obelisks

Cela plaît-il à Yah ?

« Écoutez la parole qu’Adonaï vous adresse, maison d’Israël, Ainsi parle Adonaï : « N’apprenez pas la voie des nations et ne vous effrayez pas des signes des cieux, bien que les nations en soient terrifiées. » Jérémie 10:1-2 TLV

 » Les coutumes des peuples sont inutiles : ce n’est qu’un arbre coupé dans la forêt, l’œuvre des mains d’un artisan au ciseau. Ils le décorent d’argent et d’or, et le fixent avec un marteau et des clous pour qu’il ne chancelle pas. Comme un épouvantail dans un jardin de concombres, leurs idoles ne peuvent pas parler. Il faut les porter car elles ne peuvent pas marcher ! Ne les craignez pas, car elles ne peuvent faire aucun mal – ni aucun bien. » Jérémie 10:3-5 TLV

L’histoire des arbres de Noël remonte à l’utilisation symbolique des conifères dans l’Égypte et la Rome antiques et se poursuit avec la tradition allemande des arbres de Noël éclairés à la bougie, introduite en Amérique dans les années 1800. Découvrez l’histoire du sapin de Noël, des premières célébrations du solstice d’hiver aux habitudes de décoration de la reine Victoria, en passant par l’illumination annuelle de l’arbre du Rockefeller Center à New York. (History.com)

« Il n’y a personne comme Toi, Adonaï ! Tu es grand et Ton nom est grand en puissance. Qui ne devrait pas avoir peur de Toi, Chef des nations ? Car c’est à Toi qu’on le doit ! Car parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes, il n’y en a aucun comme Toi. Ils sont totalement stupides et insensés. La discipline est inutile – c’est du bois ! L’argent battu est apporté de Tarsis et l’or d’Uphaz. Le travail de l’artisan et des mains de l’orfèvre est revêtu de bleu et de pourpre – tout le travail d’hommes habiles. Mais Adonaï Elohim est la vérité. Il est le Dieu vivant et le Roi éternel. A sa colère, les tremblements de terre et les nations ne peuvent supporter son indignation. Ainsi tu leur diras : « Les dieux – qui n’ont pas fait les cieux et la terre – périront de la terre et de dessous les cieux. » Il a fait la terre par sa puissance, établi le monde par sa sagesse, et étendu les cieux par son intelligence. » Jérémie 10:6-12 TLV

Bien avant l’avènement du christianisme, les plantes et les arbres qui restaient verts toute l’année avaient une signification particulière pour les gens en hiver. Tout comme les gens d’aujourd’hui décorent leurs maisons pendant la saison des fêtes avec des pins, des épinettes et des sapins, les peuples anciens suspendaient des branches de conifères au-dessus de leurs portes et de leurs fenêtres. Dans de nombreux pays, on croyait que les conifères éloignaient les sorcières, les fantômes, les mauvais esprits et les maladies.

Le saviez-vous ? Les arbres de Noël sont cultivés dans les 50 États américains, y compris Hawaï et l’Alaska.

Dans l’hémisphère nord, le jour le plus court et la nuit la plus longue de l’année tombent le 21 ou le 22 décembre et sont appelés le solstice d’hiver. De nombreux peuples anciens croyaient que le soleil était un dieu et que l’hiver arrivait chaque année parce que le dieu du soleil était devenu malade et faible. Ils célébraient le solstice parce qu’il signifiait que le dieu du soleil allait enfin commencer à se rétablir. Les rameaux à feuilles persistantes leur rappelaient toutes les plantes vertes qui allaient repousser lorsque le dieu du soleil serait fort, et que l’été reviendrait.

Les anciens Égyptiens vénéraient un dieu appelé Râ, qui avait une tête de faucon et portait le soleil sous la forme d’un disque flamboyant dans sa couronne. Au solstice, lorsque Rê commençait à se remettre de sa maladie, les Égyptiens remplissaient leurs maisons de joncs de palmiers verts, qui symbolisaient pour eux le triomphe de la vie sur la mort.

Les premiers Romains marquaient le solstice par une fête appelée Saturnalia en l’honneur de Saturne, le dieu de l’agriculture. Les Romains savaient que le solstice signifiait que bientôt, les fermes et les vergers seraient verts et fructueux. Pour marquer l’occasion, ils décoraient leurs maisons et leurs temples de rameaux à feuilles persistantes.

En Europe du Nord, les mystérieux druides, les prêtres des anciens Celtes, ont également décoré leurs temples avec des rameaux à feuilles persistantes, symbole de la vie éternelle. Les farouches Vikings de Scandinavie pensaient que les conifères étaient la plante spéciale du dieu du soleil, Balder. Histoire.com

Les coutumes des peuples sont inutiles : ce n’est qu’un arbre coupé dans la forêt, l’œuvre des mains d’un artisan avec un ciseau. Ils le décorent d’argent et d’or, et le fixent avec des marteaux et des clous pour qu’il ne vacille pas. Comme un épouvantail dans un jardin de concombres, leurs idoles ne peuvent pas parler. Il faut les porter car elles ne peuvent pas marcher ! Ne les craignez pas, car elles ne peuvent faire aucun mal – ni aucun bien. » Jérémie 10:3-5 TLV

Totem Poles, Christmas Trees and Obelisks

Qui a introduit les arbres de Noël en Amérique ?

La plupart des Américains du XIXe siècle considéraient les arbres de Noël comme une bizarrerie. La première mention d’un arbre de Noël a été faite dans les années 1830 par les colons allemands de Pennsylvanie, bien que les arbres aient été une tradition dans de nombreux foyers allemands bien avant. Les colonies allemandes de Pennsylvanie avaient des arbres communautaires dès 1747. Mais, jusque dans les années 1840, les arbres de Noël étaient considérés comme des symboles païens et n’étaient pas acceptés par la plupart des Américains.

Il n’est pas surprenant que, comme de nombreuses autres coutumes festives de Noël, l’arbre ait été adopté si tard en Amérique. Pour les puritains de la Nouvelle-Angleterre, Noël était sacré. Le deuxième gouverneur des Pèlerins, William Bradford, a écrit qu’il s’efforçait d’éradiquer les « moqueries païennes » de cette fête, en pénalisant toute frivolité. L’influent Oliver Cromwell prêchait contre « les traditions païennes » des chants de Noël, les arbres décorés et toute expression joyeuse qui profanait « cet événement sacré ». En 1659, la Cour générale du Massachusetts a promulgué une loi faisant de toute célébration du 25 décembre (autre qu’un service religieux) une infraction pénale ; les gens étaient condamnés à une amende pour avoir accroché des décorations. Cette solennité sévère a perduré jusqu’au 19e siècle, lorsque l’afflux d’immigrants allemands et irlandais a sapé l’héritage puritain.

En 1846, la reine Victoria et son prince allemand, Albert, sont représentés dans l’Illustrated London News, debout avec leurs enfants autour d’un arbre de Noël. Contrairement à la famille royale précédente, Victoria était très populaire auprès de ses sujets, et ce qui se faisait à la cour est immédiatement devenu à la mode, non seulement en Grande-Bretagne, mais aussi dans la société américaine de la côte Est, qui était sensible à la mode. L’arbre de Noël est arrivé.

Dans les années 1890, les décorations de Noël arrivaient d’Allemagne et la popularité des arbres de Noël était en hausse aux États-Unis. On a remarqué que les Européens utilisaient de petits arbres d’environ quatre pieds de haut, tandis que les Américains aimaient que leurs arbres de Noël aillent du sol au plafond.

Au début du XXe siècle, les Américains décoraient leurs arbres principalement avec des ornements faits maison, tandis que la secte germano-américaine continuait à utiliser des pommes, des noix et des biscuits en pâte d’amande. Le pop-corn s’est joint à eux après avoir été teint de couleurs vives et entrelacé de baies et de noix. L’électricité a donné naissance aux lumières de Noël, permettant aux arbres de Noël de briller pendant des jours. C’est ainsi que les arbres de Noël ont commencé à apparaître sur les places des villes de tout le pays et qu’avoir un arbre de Noël à la maison est devenu une tradition américaine. Histoire.com

Aujourd’hui, l’arbre de Noël est devenu une décoration pendant la période de Noël dans de nombreuses cultures non chrétiennes comme le Japon et la Chine. Comme il s’agit d’une tradition païenne, les cultures païennes l’adoptent volontiers, mais cela n’ouvre pas la porte à l’Évangile ou à l’adoption du Messie juif et de la Parole de Dieu.

Totem Poles, Christmas Trees and Obelisks

Que devons-nous alors nous demander ?

  1. La question est de savoir si Yeshua célébrerait Noël qui est une version révisée de l’adoration du dieu soleil pendant la fête de Saturnalia ? Le Messie juif est-il né pendant cette fête païenne ?
  2. Est-ce qu’il approuverait l’installation d’arbres de Noël, une coutume païenne marquée d’adoration du soleil, si son Père a dit de ne pas le faire dans Jérémie 10 ?
  3. Les célébrations de Noël survivront-elles à la colère de Yah (Dieu) et continueront-elles à être célébrées pendant le règne millénaire du Messie lorsqu’il reviendra à Jérusalem ? ( Esaïe 66:16,17, 23-Zacharie 14:16-17)
  4. Noël est-il une fête biblique du Royaume ou une fête religieuse avec des coutumes païennes ?
  5. Cela plaît-il au Père que nous continuions à remplacer la fête biblique par des fêtes empruntées au monde païen ?
  6. Les bons souvenirs familiaux du passé et l’attachement émotionnel justifient-ils la poursuite de fêtes et de coutumes empruntées au monde païen, qui masquent l’identité juive du Messie et mêlent notre culte à l’idolâtrie ?
  7. Le Dieu d’Israël est-il une grande figure de Père Noël distribuant des cadeaux de Noël ou le Père Noël est-il une personnification d’anciens dieux nordiques comme Thor ?
  8. la fête de Hanoukka à laquelle Yeshua a assisté en Jean 10, est la fête de la rédemption du temple saint de YHVH, le purifiant de toute influence et culte païens. Se pourrait-il qu’Il veuille que nous fassions une re-dédicace massive de Hanoukka de Son Épouse à un culte saint et biblique au lieu de toutes les fêtes et traditions païennes héritées par Son Épouse ?

Je crois que tant que nous continuons à échanger le culte saint biblique avec des cultes païens hérités qui provoquent des émotions, nous échangeons Sa Sainteté, Sa Vérité et Sa Gloire contre des traditions faites par les hommes et inspirées par l’idolâtrie. Cet échange est très coûteux. Il affecte négativement Son Épouse, sa pureté, son autorité et sa gloire.

Au cours de cette année de Shmita, les mêmes options qu’Elie a présentées au peuple d’Israël sur le mont Carmel nous sont proposées,

 » Alors Élie s’approcha de tout le peuple et dit :  » Jusqu’à quand hésiterez-vous entre deux opinions ? Si YHVH est Dieu, suivez-le ; mais si c’est Baal, suivez-le. » 1 Rois 18:21

Vos mentors et amis israéliens

L’archevêque Dominiquae et le rabbin Baruch Bierman

« Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas. » Isaïe 62:1

Archbishop Dominiquae and Rabbi Baruch Bierman

Pour envoyer vos dîmes et offrandes :

  • Online: https://kad-esh.org/donations/
  • Email envoyez-les nous à kad_esh_map@msn.com pour des infos bancaires
  • Appels téléphoniques USA 1-972-301-7087
  • Chèques en USD, Canadian Dollars ou British Pounds à envoyer à Kad-Esh MAP Ministries, 52 Tuscan Way Ste 202-412, St Augustine, Florida 32092, USA
  • Western Unions & Money Grams à adresser à Paloma Danielsbacka, 52 Tuscan Way Ste 202-412, St Augustine, Florida 32092, USA

Regardez le dernier enseignement: Haïfa, Un jardin à labourer

Apprenez les racines juives de la foi

Vous n’aurez plus jamais besoin de suivre une autre école biblique. L’école biblique GRM est une machine à laver qui vous conduira à la vérité du 1er siècle qui vous mènera à l’Évangile original fait en Sion qui a libéré beaucoup de gens.

Inscrivez-vous et commencez vos études →

Rejoignez un nouveau mouvement contre l’antisémitisme.

Découvrez votre identité dans le Messie en rétablissant son identité de Juif, et non de Romain. Le nouveau livre de l’archevêque Dominiquae Bierman, L’usurpation d’identité & le cours en ligne GRI, vaincre l’antisémitisme en vous montrant l’identité juive du Messie. Vous apprendrez à marcher dans la puissance et l’onction du premier siècle !

Commandez maintenant pour commencer à étudier →

Des réactions de lecteurs

Je peux dire que je connais maintenant beaucoup de faits liés à l’histoire de l’Église, de l’usurpation avec vol d’identité, de toute l’histoire du peuple juif et de l’antisémitisme : ce livre est incroyablement riche ! Un véritable puits d’informations et de révélations : Gloire à Dieu !

François Foisil, pasteur, France

En lisant ce livre incroyable de l’archevêque Bierman, vous découvrirez des vérités choquantes qui ont été étouffées et cachées par les historiens et les théologiens pendant des générations. Ce livre est un tsunami de révélations sur notre passé, notre présent et l’avenir du peuple de Yah. L’archevêque général Dr Lawrence Langston, Th.D. Ph.D., USA

Les signes et les prodiges étaient courants dans l’église primitive, mais cette puissance a été volée aux croyants. Comment ? En changeant l’identité de notre Seigneur. Ce vol d’identité est révélé et clairement décrit dans ce livre révolutionnaire. Il ouvrira les yeux et répondra à de nombreuses questions, restaurer notre véritable fondement de foi donné aux disciples de Yeshua, notre Messie juif. Révérend Debra Barnes, États-Unis

Commandez maintenant →

*L’accès aux cours n’est fourni avec le livre que lorsque celui-ci est commandé sur le site web www.against-antisemitism.com/fr/

Rejoignez notre nouvelle chaîne Telegram pour recevoir les dernières mises à jour de l’archevêque Dominiquae Bierman :

https://t.me/dominiquaebierman

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube !

Regardez les dernières émissions de l’archevêque Dominiquae Bierman et abonnez-vous à la chaîne YouTube de United Nations for Israel !

Notre chaîne YouTube →

GRM prison

Aidez notre mission dans les prisons !

Nous avons ouvert un ministère en prison aux Etats-Unis, dirigé par le rabbin Baruch Bierman, un groupe d’école biblique GRM dans la prison UCI en Floride. Pas à pas, ils sont conduits à l’évangile fait en Sion, et nous avons vu de nombreux miracles se produire dans leurs vies ! Lorsque le Rabbin Baruch leur rend visite à la prison, il revient toujours avec des rapports de guérisons et de transformation de vies. Yah nous a ouvert une porte puissante !

Nous avons lancé GRM sur une plateforme qui permet à tous les prisonniers de l’étudier avec leurs tablettes. Nous vous invitons à soutenir cet important ministère par des prières et des dons afin d’élargir cet effort pour présenter Yeshua, le Messie juif, au système carcéral dans tous les États-Unis !

Quand vous envoyez votre don, svp écrivez bien le commentaire suivant : “Prison Ministry”

Don en ligne →

Pour plus de lecture sur le sujee →

Rejoignez les Nations Unies pour Israël !

Vous êtes appelés à être une Esther pour Israël. Faites alors partie de cette force inarrêtable pour se tenir debout pour Israël dans votre nation !

Joignez-vous à United Nations for Israel →

Rejoignez les 70 Justes des Nations !

Devenez un partenaire spécial des Nations Unies pour Israël en vous engageant à faire un don d’amour mensuel de 100 $ ou plus.

Appuyez sur le bouton ci-dessous ou envoyez-nous un courriel pour plus d’options de dons : info@unitednationsforisrael.org

Rejoignez maintenant →